Les 5 pièges de la création d’entreprise !

Pistolet-5-balles

Cet article a pour but de mettre en avant les cinq pièges courants de la création d’entreprise. Je te donne la solution pour les éviter au travers mon expérience.

1 – Choisir le mauvais business

Pour ce premier piège, je ne vais pas te parler des meilleures tendances en business : coaching, e-commerce, print on demand.

Il y a assez de publicités sur Facebook et autres réseaux sociaux pour te permettre d’explorer toutes ces pistes.

Pouces-bon-mauvais

Ici je veux te parler du bon et du mauvais business. Contrairement aux chasseurs, il y a une vraie différence !

Pour la comprendre il faut aborder la notion de mission ultime.

a) Qu’est-ce que la mission ultime ?

Il ne s’agit pas d’un truc de gens complètement perchés, il s’agit en fait de répondre à deux questions essentielles : pourquoi je fais ce business et pour qui je le fais.

b) Donc tout d’abord pourquoi.

Il est primordial de déterminer pourquoi tu veux te lancer dans un business.

Alors, la mauvaise réponse serait :

“je veux gagner de l’argent”.

Argent-billets-euros

Non pas que c’est une mauvaise chose, l’argent est nécessaire pour réaliser tout ce qu’on souhaite, couvrir ses besoins primaires comme se loger et se nourrir ou ses besoin plus élaborés comme faire plaisir à ses proches ou encore créer une entreprise.

Mais gagnez de l’argent n’est pas une fin en soi, ce n’est pas un but. L’argent nous permet de réaliser un certain nombre de choses. Ce n’est qu’un moyen.

Que veux-tu faire avec cet argent à long terme ?

Répondre à cette question n’est pas facile alors je vais te donner mon exemple.

Lorsque j’ai décidé de créer mon entreprise, je l’ai fait pour transmettre la fibre entrepreneuriale à mes enfants. Je pense que cette fibre, cette compétence leur sera très utile à l’avenir encore plus qu’aujourd’hui.

Cela leur permettra d’être acteur de leur vie, d’être en capacité de développer de nouvelles compétences, d’apprendre de nouvelles choses, de créer tout simplement.

c) Maintenant pour qui tu fais ce business.

Il s’agit de répondre à besoin profond des personnes que tu veux aider.

Car créer un business, c’est avant tout aider des personnes.

Client-et-partenaire

Tu dois donc savoir qui sont ces personnes, en quoi tu veux les aider.

Dans mon cas, avec ce blog, je veux aider les personnes qui souhaitent lancer un business en leur montrant comment j’ai fait et en leur donnant les meilleurs conseils pour leurs éviter des erreurs courantes.

De plus, il est possible de réserver un séjour dans les appartements que je gère pour pouvoir passer un agréable moment. J’aide donc toutes les personnes qui souhaitent passer un court séjour que ce soit pour des vacances ou un déplacement professionnel.

Pour en savoir plus sur mon pourquoi tu peux l’article qui explique pourquoi j’ai décidé de changer de vie.

Si tu as su répondre à ces questions, alors tu es en train de créer un bon business !

2 – Ne pas savoir déléguer

Un chef d’entreprise doit impérativement savoir déléguer. Même si tu décides de créer une entreprise seul et sans salarié, certaines actions seront à déléguer.

délégation-réseau

Par exemple, lors de la création d’entreprise, la partie administrative de sa création est une tâche particulièrement complexe et technique. Et que dire du choix de la structure de l’entreprise : Micro-entreprise, EURL, SAS, SASU, SA, SARL, etc.

Les choix sont nombreux et nécessitent de véritables connaissances techniques pour faire le bon choix.

Ce n’est qu’un exemple et il est impératif que tu connaisses tes limites !

Si cela dépasse tes compétences, entoure toi d’un comptable par exemple pour choisir la meilleure structure d’entreprise. Délègue lui toute la création d’entreprise. Bien sûr, tu auras certaines actions à réaliser mais tu seras accompagné par ce comptable qui te facilitera la tâche.

Personnellement, je suis passé par une société en ligne qui propose des comptables pour la création d’entreprise, la rédaction des statuts et toutes les formalités administratives pour déclarer son entreprise. Ce type de société qui t’aide à créer ton entreprise sont nombreux. Avec une bonne recherche Google, tu en trouveras plusieurs.

Maintenant, si tu es déjà en expert dans ce domaine ou bien si tu veux absolument le faire toi-même, cela est tout à fait possible mais je ne te le recommande pas.

3 – Avoir peur d’investir

Peur-homme-caché

Lorsque l’on démarre dans l’entrepreneuriat, on a souvent peur d’investir. En effet, on est pas sûr de retrouver la mise.

Dans le paragraphe précédent, je parlais de savoir déléguer. Déléguer peut sembler coûteux mais le bénéfice retiré est grand.

Par exemple lorsqu’on délègue à un comptable la création d’entreprise, cela nous libère de nombreuses tâches administratives, ce qui nous permet de nous concentrer sur notre cœur de métier,

de nous concentrer sur le développement de notre entreprise.

A l’inverse pour lancer l’activité, certaines dépenses sont inévitables.

Le risque est que certains entrepreneurs dépensent sans compter dans des postes qui ne sont pas un indispensables. C’est postes sont très variables d’un business à l’autre.

Alors je voudrais partager avec toi une notion importante quand on démarre un business : c’est la notion de produit minimum viable.

Cette notion nous vient de la méthode Lean start-up qui a pour principe de lancer un business avec le minimum de dépenses possibles.

Pour éviter ces dépenses, il faut proposer rapidement le produit aux clients et il doit être minimaliste. En fait, ce produit doit répondre à la question suivante :

quels sont les fonctions vitales du produit pour répondre aux besoins des clients ?

Je vais prendre mon propre exemple.

Lorsque j’ai démarré, j’ai créé des plaquettes commerciales pour communiquer auprès des propriétaires qui seraient à même de me confier leurs biens immobiliers en gestion.

Ces plaquettes étaient très simples, au design sobre et réalisé avec un logiciel gratuit puis transformées en PDF.

Augmenter vos revenus et votre temps libre (1)

Bien sûr, j’aurais pu déléguer la création du design à une société marketing pour disposer d’une plaquette parfaite tant dans la forme que dans le contenu.

Mais il y aurait eu deux inconvénients :

  • Tout d’abord, confier la création de cette plaquette m’aurait coûté plusieurs centaines d’euros sans savoir si elle aurait été efficaces auprès de mes clients.
  • De plus, le rendez-vous pris avec le propriétaire à ce moment-là imposait des délais que la société marketing n’auraient pas tenus.

4 – Elaborer un business plan

Ce quatrième piège est celui qui me fait le plus sourire.

En effet, pour de nombreux acteurs, le business plan est la pièce maîtresse lors de la création d’entreprise. Alors de nombreux entrepreneurs réalisent des business plan très détaillés et très design dans le but de séduire leurs interlocuteurs.

Business-plan-bureau

Très souvent, ce business plan est demandé par les banques lorsque l’on a besoin de lever des fonds pour créer son entreprise. Pourtant, ce plan n’offre aucune garantie.

Il ne s’agit que d’un joli bout de papier qui rassure les personnes dont les compétences entrepreneuriales sont inexistantes.

Comme tu as pu le comprendre avec le paragraphe précédent, je suis un adepte du Lean start-up.

D’après moi, avant de lever une somme importante de fonds auprès de la banque, il est indispensable de tester son concept avec la méthode Lean start-up (proposer aux client une version minimaliste du produit).

Si ce test est concluant alors il constitue le meilleur business plan puisqu’il montre une réalité.

Le produit a été testé (et vendu) en conditions réelles auprès de clients et cela a généré un chiffre d’affaires rassurant quant à l’avenir du produit.

Du coup, plus besoin de business plan basé sur de la théorie !

5 – En parler aux mauvaises personnes

Ce dernier piège est extrêmement courant.

Lorsqu’on se lance dans la création d’entreprise, on a besoin d’en parler :

  • D’une part parce que notre projet nous passionne et nous avons envie de partager cette passion avec les gens qui nous entourent.
  • Et d’autre part pour se rassurer sur le fait que nous faisons les meilleurs choix.

Bien souvent, on n’en parle à nos proches. Mais ce ne sont pas nécessairement les meilleurs interlocuteurs.

Autant vouloir partager sa passion est une bonne chose, mais la partager avec quelqu’un qui saura nous donner la motivation supplémentaire pour nous pousser à être encore meilleur, c’est mieux.

Malheureusement, notre entourage proche n’est pas nécessairement le mieux placé pour nous accompagner dans la création de notre entreprise.

En fait, ils ne connaissent peut-être rien à la création d’entreprise et à l’entrepreneuriat. Souvent, ils ne comprennent pas ce ce que tu peux ressentir, les difficultés comme les joies.

Quant à nous rassurer sur nos choix, cela dépasse très souvent leurs compétences.

Connection-et-reseau

Il est donc important de s’entourer d’entrepreneurs qui sont déjà passés par là ou qui sont en train de vivre la même chose que toi.

L’avantage c’est que ces personnes comprennent parfaitement ce que tu vis et ils seront plus à même de te donner de bons conseils pour créer et développer ton entreprise.

Pour trouver facilement des entrepreneurs, utilise les  réseaux sociaux comme Facebook ou Instagram où de nombreux entrepreneurs partagent, comme moi dans ce blog et au travers les réseaux sociaux, leurs aventures. Abonnes-toi à leur compte, partages avec eux sur les difficultés et les joies en laissant un commentaire.

Pour aller plus loin

Dis-moi en commentaire si toi aussi tu es tombé dans l’un de ces pièges et comment tu l’as surmonté.

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •